Comportement

by OOPET

5 "traits de caractère" chez l’animal

le trait « joueur »

Caractère joueur du chien, un niveau général d’activité un peu plus élevé

le trait « curiosité » :

Tendance à explorer le nouvel environnement, les nouveaux éléments, bruits …

le trait « sociabilité » :

Correspond à la réaction face à la présence ou absence de congénères, à une tendance à rechercher des contacts sociaux

le trait « agressivité » :

Correspond aux réactions agonistiques envers des congénères

Le trait « prédisposition à la poursuite ».

Problèmes comportementaux

Pour la plupart des propriétaires, le chien est plus qu’un compagnon, c’est un membre de la famille, qui apporte beaucoup de bienfaits et satisfactions.

On attend de lui qu’il sache se comporter de manière ajustée et adéquate dans un environnement domestique constitué à la fois d’humains, de chiens et parfois d’individus d’autres espèces.

Dans quelques cas, les propriétaires estiment que le comportement de leur chien est gênant ou indésirable.

On parle alors de « problèmes comportementaux« .

Les premiers motifs de consultations en comportement sont

1- L’agressivité

2- La peur et l’anxiété

3- La destruction / les fugues / l’hyperactivité

4- La malpropreté

Ne pas traiter ces problèmes de comportement pourrait engendrer de lourdes conséquences :
– une détérioration de la relation propriétaire / chien
– un état de mal-être pour le chien et son propriétaire
– un danger potentiel d’abandon ou d’euthanasie

Les facteurs déterminant un comportement

Les facteurs déterminant un comportement sont très nombreux :

Les facteurs internes :

L’état physiologique
– entier – stérilisé – maternité
– pathologies

les facteurs génétiques
– race
– sexe
– tempérament de l’individu

le développement comportemental

Les facteurs externes:

– environnement physique
– environnement « social »
– les expériences
– les apprentissages

Les besoins éthologiques

Les besoins éthologiques du chien peut être évalué via le budget – temps de l’animal, il s’agit de l’allocation du temps qu’un individu consacre aux différentes activités nécessaires à la vie de l’individu sur 24h

– Repos
– Activité physique
– Alimentation
– Interactions sociales
– Comportements de maintenance

Si le budget-temps du chien est très éloigné du budget-temps normal de l’espèce, cela implique que le chien présente un déficit d’une ou plusieurs activités et ses besoins éthologiques ne sont donc pas satisfaits (par exemple, un chien laissé de nombreuses heures seul à la maison peut présenter un déficit d’activité physique et d’interactions sociales). Dans ce cas, le chien va remplacer le temps normalement dédié à ces activités manquantes par un certain nombre d’autres activités. Dans l’exemple précédent, le chien va consacrer plus de temps au repos, mais peut aussi développer d’autres activités, qui peuvent potentiellement poser problème (destructions, vocalisations).

L'apprentissage

L’individu en développement est exposé à son environnement et apprend progressivement à partir des interactions qu’il a avec ses congénères. La socialisation permettra au chien d’avoir des relations et des interactions ajustées avec les autres chiens avec lesquels il sera en contact tout au long de sa vie.