Absence

by OOPET

Problème en l'absence du propriétaire

Le contexte de l’absence du propriétaire, où le chien se retrouve souvent seul à la maison, voit apparaître un certain nombre de comportements que le propriétaire trouve gênants et indésirables.

– comportements de destruction (prise en gueule et grattage d’objets ou supports divers),
– des vocalisations
– la malpropreté

De nombreuses études rassemblent cet ensemble de problèmes de comportement sous le nom de «problèmes de comportement liés à la séparation » ou « anxiété de séparation ».

Mais attention, au delà de la notion de « séparation » du propriétaire et d’«anxiété », n’oublions pas les autres causes potentielles comme le manque d’activité

Association entre les conditions de développements et les comportements gênants en l'absence du propriétaire

ASSOCIATION ENTRE LES COMPORTEMENTS GÊNANTS PRODUITS EN ABSENCE DU PROPRIÉTAIRE ET LE LIEU DE NAISSANCE DU CHIEN

La seule variable significativement associée aux comportements gênants en absence du propriétaire est le lieu de naissance du chien. Les chiens issus d’élevage produisent moins fréquemment des comportements gênants en absence du propriétaire que les chiens issus de particulier.

ASSOCIATION ENTRE LES COMPORTEMENTS GÊNANTS PRODUITS EN ABSENCE DU PROPRIÉTAIRE ET LE LIEU D’ADOPTION

Les chiens adoptés chez des particuliers auraient tendance à produire plus fréquemment des comportements gênants en absence du propriétaire que les chiens adoptés dans d’autres lieux (refuge, animalerie, élevage).

Association entre les comportements gênants produits en absence du propriétaire et le lieu de naissance

Les chiens issus d’élevage produisent moins fréquemment des comportements gênants en absence du propriétaire que les chiens issus de particulier.
les chiens adoptés en refuge auraient tendance à produire moins fréquemment des comportements gênants en absence du propriétaire que les chiens adoptés dans d’autres lieux (particulier, animalerie, élevage).

ASSOCIATION ENTRE LES COMPORTEMENTS GÊNANTS PRODUITS EN ABSENCE DU PROPRIÉTAIRE ET L’ENVIRONNEMENT PHYSIQUE AVANT 3 MOIS

Les chiens ayant vécu en environnement péri-urbain avant 3 mois auraient tendance à produire plus fréquemment des comportements gênants en l’absence du propriétaire que les chiens ayant vécu en environnement urbain ou rural avant 3 mois et les chiens ayant vécu en environnement rural avant 3 mois auraient tendance à produire moins fréquemment des comportements gênants en absence du propriétaire que les chiens ayant vécu en environnement urbain ou péri-urbain avant 3 mois.

Trois émotions négatives liées à la solitude

La détresse, il ne veut pas rester seul

Pour soulager la tension:

  • Destruction des objets du propriétaire
  • Malpropreté émotionnelle (éparpillée)

La solution -> le détachement

La colère, il veut gérer les déplacements

Pour soulager la frustration:

  • Destructions localisées aux issues : portes, fenêtre
  • Malpropreté en évidence

La solution -> le renoncement

L’attention, il veut attirer l’attention

Pour lancer l’interaction

  • Chien envahissant

Solution -> Interactions gérées

Comment lui apprendre à rester seul

Selon Julia Debeul, experte en comportement canin

ABSENCE :

L’aider à gérer sa solitude.

DETACHEMENT

Reprendre l’initiative des contacts pour les jeux et câlins Il ne faut pas réduire le nombre de contacts mais les gérer différemment. C’est à vous d’inviter au contact: Début, durée et fin. Si le chien prend l’initiative, l’ignorer. Pour le canapé : Le chien ne monte que sur votre signal, il est donc nécessaire qu’il ait appris « monte » et « descend » avant.

DEPART ET RETOUR NEUTRES

Départ : Banalisez et ritualisez un signal verbal Retour : Ne pas favoriser les débordements de joie (trop d’émotions non canalisées pour le chien) Pas de fête au retour, ni réprimandes : Diluez l’intensité émotionnelle du moment. Mains en bas pour contact calme Evitez l’anticipation du chien (préparer le max de choses la veille) Ne répondez pas aux vocalises : Ignorez-les, ni punition, ni réconfort Faites des « faux départ » : Habillez vous, prenez vos clés et rasseyez vous.

LUI LAISSER DE QUOI S’OCCUPER

Créer un jouet très convoité qu’il ne peut avoir qu’au départ du maître.

Donner des jouets dont l’intérêt dure plus longtemps :
KONG et autres jouets dans lesquels on peut cacher de la nourriture.

Alternez les jouets pour éviter qu’il ne se lasse.

 

LUI APPRENDRE LES AUTOCONTRÔLES

Stoppez le jeu quand le chien s’énerve trop et rangez le jouet sinon il continuera à s’énerver tout seul.
Vous pouvez reprendre le jeu avec lui quand il est calme.

Jeux de tiraillements et de tractions interdits, favoriser les jeux de rapports d’objets et travailler le « donne ».

Evitez toute morsure ou mordillement, le plus simple étant de couper le contact avec son chien jusqu’à ce qu’il se calme.

RESTREINDRE SON ESPACE

Trop d’espace = trop d’endroits où chercher le maître = trop de stress

Evitez  de le mettre dans une pièce associée à la punition

Ne pas attacher le chien à sa laisse :
Il pourrait s’étrangler

Cage de transport :
Attention : cela doit rester un endroit à conotation positive

EN CAS DE DEGATS

Pas de réprimande si il y a des dégâts, pas de fête non plus si il n’y en pas. La culpabilité est impossible chez le chien. Les postures de soumission qu’on interprète à tort comme un signe de culpabilité sont en réalité une réponse naturelle à la menace que représente l’homme quand il est en colère. Ces positions servent à apaiser la situation. Montrez lui que vous le comprenez. Réprimander après coup est incompréhensible pour le chien. Cela augmente son stress et ne fait qu’empirer la situation. Même quand on retrouve son intérieur dévasté… Il faut l’éloigner et nettoyer sans qu’il vous voit. Attendre qu’il soit calme pour le rappeler

Les astuces

Mettre les poubelles hors d’atteinte, fermer les portes. Bref, limitez les risques… Laissez une Radio ou une TV allumée. Mettre du dentifrice sur ce qu’il a l’habitude de manger. Pulvérisez le bas des meubles en bois a l’alcool à 90°. Faire en sorte que quelqu’un passe dans la journée : un voisin, une société de visite à domicile. D.A.P. Dog Appeasing Pheromone. Utilisez la phéromone d’apaisement du chien. Le médicament Zylkène 100% naturel à base de caséine, protéine obtenue à partir de lait de vache qui possède des vertus antinociceptives et hypotensives. Son objectif est d’atténuer les troubles du comportement engendrés par le stress chez vos animaux.