Mâle

by OOPET

L’anatomie de l’appareil génital

L’appareil génital mâle est constitué des organes qui produisent, transportent et introduisent les spermatozoïdes dans le tractus génital femelle.

En plus de la fonction de production des spermatozoïdes (spermatogenèse), l’appareil génital mâle joue un rôle essentiel dans la sécrétion des hormones sexuelles mâles.
Le pénis participe également à l’élimination de l’urine.

LES ORGANES GÉNITAUX MÂLES COMPRENNENT

– Le scrotum
– Les testicules
– Les glandes (prostate essentiellement)
– Les conduits d’évacuation dont urètre
– Le pénis

Les testicules

Les testicules fabriquent les spermatozoïdes ainsi que des hormones dont la testostérone est la principale.

Migration des testicules

Chez le fœtus, les testicules sont situés dans l’abdomen, en arrière des reins. Ils migrent, franchissent la paroi abdominale pour atteindre leur position définitive dans le scrotum vers l’âge de 7 semaines après la naissance.

Un chiot nouveau-né peut donc avoir des testicules intra-abdominaux ou scrotaux.

A 42 jours, 97% des chiots ont leurs testicules en place mais ils peuvent descendre spontanément jusqu’à l’âge de 6 mois.

Le défaut de descente d’un ou des deux testicules se nomme l’ectopie testiculaire ou cryptorchidie.

Les voies de stockage et de transport du sperme

Les spermatozoïdes subissent une maturation pendant leur trajet dans l’épididyme où ils sont stockés, c’est la spermatogenèse.
Pendant la phase préliminaire de l’éjaculation, les spermatozoïdes sont chassés dans le conduit déférent qui s’abouche à l’urètre au niveau de la prostate.
Il y a donc une convergence des voies génitales et urinaires.

Le pénis

Le pénis est l’organe de la copulation. Son extrémité DISTALE, appelée gland, est protégée par le fourreau.
Le gland comporte un os pénien au centre et deux bulbes érectiles qui forment des renflements à sa base.

L’os pénien permet la pénétration du pénis dans le vagin alors que l’érection est incomplète.
En cas d’accouplement violent et de traumatisme, cet os pénien peut être fracturé.
Cette fracture a fréquemment des conséquences désastreuses sur l’avenir reproducteur du chien:
-> Incapacité à saillir

Les bulbes érectiles augmentent de volume pendant la phase d’accolement de l’accouplement, ce qui empêche la séparation des deux partenaires.
Il est donc déconseillé de chercher à séparer deux chiens lors de l’accouplement.

La puberté

Chez le chien mâle, la puberté définie la période à laquelle le chien devient capable de saillir une femelle. L’accouplement est physiquement possible et la libido présente.

Cependant les spermatozoïdes éjaculés ne sont pas toujours déjà fécondants.

La puberté apparaît vers l’âge de 10 mois et se manifeste essentiellement par 
Des modifications morphologiques
– Développement musculaire

Des modifications du comportement
– Il va lever la patte pour uriner
– Il va s’intéresser aux femelles en chaleur

La contraception

Elle est essentiellement chirurgicale et par conséquent définitive.

Elle est indiquée à la fois
– pour empêcher la reproduction 
– pour prévenir l’apparition de troubles testiculaires ou prostatiques.

Elle est fortement recommandée en cas de cryptorchidie car les testicules ectopiques présentent de forts risques de tumorisation d’une part et d’autre part car la transmission de la cryptorchidie possèderait une composante héréditaire.

L’orchidectomie

Il s’agit de l’exérèse complète des testicules.
L’incision se fait à la base du pénis, en avant du scrotum qui est laissé en place.

LES AVANTAGES

Si elle est réalisée avant la puberté, le comportement sexuel ne s’exprime pas
– pas de marquage urinaire
– pas d’attirance pour les femelles en chaleur
– Suppression du risque de troubles prostatiques et testiculaires
– Diminution de l’agressivité envers les autres mâles non castrés

LES INCONVÉNIENTS

Comportement :
Il y aurait, chez certains chiens, une baisse modérée d’activité après la castration.

Esthétique :
La peau du scrotum se retend après l’intervention mais il persiste un scrotum vide de petite taille qui peut être disgracieux

Alimentation :
Les besoins alimentaires des chiens orchidectomisés sont différents de ceux des chiens non castrés ou vasectomisés. Il est indispensable d’adapter l’alimentation afin de limiter les risques de carences et d’obésité.

La vasectomie

Cette intervention consiste à sectionner et ligaturer les conduits déférents afin d’empêcher le passage des spermatozoïdes.
Les testicules sont laissés en place.
La reproduction du chien est impossible mais la production d’hormones sexuelles mâles est conservée.

Les avantages

– Pas de modification du comportement, ce qui peut être recherché pour les chiens de travail par exemple
– Préservation des testicules (aspect esthétique)
– Conservation des caractères sexuels secondaires dont la morphologie.

Les inconvénients

– Persistance des risques d’affections testiculaires et prostatiques.
– Attirance conservée pour les chiennes en chaleur donc risque de fugue

Pour un chien non destiné à la reproduction, le choix de la technique dépend de l’utilisation de l’animal.

Par exemple, pour un chien-guide d’aveugles, l’orchidectomie est réalisée avant la puberté car le comportement induit par les hormones sexuelles mâles est indésirable.
Il existe des méthodes de castration chimique par injection. Le chien devient alors momentanément stérile et la manifestation des comportements sexuels diminue.
La castration chimique doit rester occasionnelle.

La castration chimique

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.